Astrologie et scatologie

Si nous demandions à la plupart de nos proches à quoi sert le langage, nul doute que la réponse serait « à communiquer » ! Dans le monde très médiatique dans lequel nous vivons il est entendu que le langage, est avant tout voué d’abord à la communication. Ce mot de communication est un mot magique que l’on répète à l’envie  : nous vivons à l’heure des nouvelles technologies de communication, de la parole libérée et du discours permanent. De là à considérer le langage comme un moyen parmi d’autres de communiquer, il n’y a qu’un pas.

Voici quelques phrases tirées de la correspondance que j’ai eu avec Morya Farhan qui pratique l’astrologie et la scatologie.

D’abord il suffit d’observer ce qui est dit de manière répétée dans une décadence littéraire. Il attaque bille en tête en me harcelant, et ne manque pas de plume pour souligner son style scatologique.

La scatologie (du grec skôr : « excrément », et logos : « parole ») désigne des écrits ou des propos se rapportant aux excréments. (Voir Wikipedia)

Autant commencer par des exemples précis pour fixer les idées. je le cite.

« Les yeux ouverts sur quoi saloperie de fasciste ? Sur ta merde, jamais ? »

« Sale petite frappe, t’as de la chance d’avoir les narines bouchées, l’odeur de ta propre merde te tuerais »

« C’est bien normal, vous êtes du même monde, celui de la cuvée de WC »

Ce poème, surprend par sa créativité, mais aussi par l’audace qu’il déploie à vouloir élever au rang astrologique n’importe quelle forme. S’agit-il de faire tomber son œuvre de son piédestal ou de décréter celle d’un désespoir secret à ne pas pouvoir s’exprimer. Sa dualité est franche et il a sa manière de haïr qui reflète sa personnalité toute entière. Son langage désigne son état d’âme et nous fournit des étiquettes commodes pour caractériser ce qu’il est. Il fait penser au repli définitif de l’autisme résolu de couper toute communication avec autrui. Si le langage est à ce point limité, alors il ne lui reste plus qu’à se taire.

Nous sommes désormais au temps des crétins, monument de l’esprit humain.

Publié dans Uncategorized | 1 commentaire

Le réseau et la haine

Il y a toujours un leader et un manipulateur dans un réseau.

En générale il est suffisamment rusé dans ces relations habituelles pour tenter de manipuler autrui. Ne serait-ce que pour assurer son influence, et régner là où il ne souhaite pas partager son pouvoir durement acquis. Pour parvenir à ses fins, celui que nous connaissons tous maintenant, utilise plusieurs pseudonymes ce qui lui permet de chasser en bande. Il lui suffit alors de désigner un ennemi pour créer une motivation collective suffisante pour ses adeptes et ainsi nourrir son mépris constant. A vrai dire, il fait de la vérité quelques arrangements et il adore ce congratuler sur ces propres commentaires avec un autre pseudonyme. Chacun peut aisément distinguer le mensonge. Il est habile et n’hésite jamais d’user d’une consciente fourberie, juste ce qu’il faut pour séduire et gagner par des sourires le pain de la journée.

Son destin est écrit dans les Parts Arabes et restera scellé à tout jamais à son corps défendant comme un crucifié de naissance. Morya Farhan opère du coté obscur de la force. Ces railleries assèchent son cœur et humilie son amour-propre et surtout celui de ses études. Tous les astrologues ne reconnaissant pas son génie sont victimes de lui et de sa doxa. Il se défile alors de la discussion pour déraper dans une attaque personnelle trahit par sa médiocrité intellectuelle. Il ne comprend pas que la compétence linguistique, c’est avant tout l’aptitude à parler, à dialoguer, à persuader, à convaincre, ou encore à communiquer, mais ça, il ne sait pas le faire. Il devient tout de suite hargneux quand on n’est pas d’accord avec lui. Comme le psychopathe il devient arrogant, insensible, dominant en n’ayant peur de rien. Il n’a aucun remord et aucune empathie.

Quand vous faites la comparaison entre les articles sur son blog, qui sont plutôt bien écrit, et ses attaques on voit bien que ce n’est pas la même personne. La dualité est présente et il peut passer très facilement d’un contraire à l’autre. Dans le premier cas sa plume est claire, éloquente, avec du style dans un bon français, dans le deuxième cas, ces mots sont usées par le bavardage, ils produisent des accusations, des rancœurs sourdes qui se ravivent dans la colère. Ce n’est plus la même personne qui tient la plume. C’est dans ses commentaires sur son blog couvert du poison de son ressentiment, et qui ont été supprimé depuis, que sa véritable personnalité a éclaté. Il a détruit les quelques traces écrites qui pouvaient constituer une preuve de sa médiocrité, de sa vulgarité. Mais fort heureusement nous avons gardé tous ces commentaires haineux et nous pouvons aussi nous contenter des témoignages, et pour cela il reste les courriers d’insultes, qu’il a envoyé à une pléthore d’astrologue. Il ne sait pas encore que nous pouvons à notre tour l’humilier et le blesser. Le feu qu’il a allumé couve, et nous pouvons verser de temps en temps une onction d’huile sur la braise tant qu’il ne comprendra pas que sa haine reflète sa personnalité tout entière.

Dans un article biographique, il se justifie avec une nouvelle ligne de conduite dictée par la ruse et en mettant l’accent sur sa vie privé. Il se dit pauvre et sans espoir.  Il y a 6 ans, il a perdu l’être qu’il aimait le plus au monde. (Que l’âme du défunt repose en paix). Il dit aussi qu’il a connu l’orphelinat à 5 ans après avoir grandi dans la rue et vu son père emporté par des flics, menotté.

Au final si il ne change pas il restera un mutilé mental à vie qui devant son ordinateur attend la reconnaissance sociale propre à l’ego. Lafaille pour les connaisseurs a toujours caché l’identité de son maître vénéré. On se demande vraiment s’il n’a pas plagié tout ses écrits de son blog, dans les cours de Jacques Lapierre ?

Publié dans Uncategorized | 1 commentaire

La faille c’est lui

Nous ne pouvons plus feindre de le voir. Le pitbull de l’astrologie c’est Morya Farhan.

Les personnes qui subissent les conséquences fâcheuses ou funestes de ce mauvais personnage commencent à délier leurs langues…. Les victimes sont épuisées et en colère de cette brute cruelle qui se croit tout permis.

Les mauvais sentiments de Morya Farhan surgissent toujours en ce transformant en actes malveillants et cela depuis un certain temps. Son ego se propage comme une onde émotionnelle dans un déchaînement de violence. Il se noie dans un océan digitale où il peut colporter la rumeur, la désinformation tendancieuse, le parti-pris polémique, le bavardage inutile.

Volontairement mystérieux et discret sur son identité, il agit en meute sous plusieurs identifiants. Le monstre se croit invulnérable et moralement au-dessus de toute atteinte. Il pense qu’il ne peut pas être mis en cause et ainsi échapper à toute critique. Il se croit anonyme et ne connait pas encore les bots qui sont des programmes qui accèdent à des liens afin d’obtenir des métadonnées sur lui et sur toute sa meute.

L’identité des personnes sur la toile ne peut plus être niée. Les bots sur les blogs, les robots sur Facebook, savent ce qu’il aime faire/lire/entendre/voir. Son adresse IP, les cookies, ces habitudes de navigation, ces données peuvent être récupérées ou interceptées très facilement. Il ne connait pas encore le reniflage réseau qui ne détruit rien, et qui reste très discret. Faire une veille consiste à récupérer toutes sortes d’informations. On ne se dissimule plus sous une apparence feinte dans l’espace numérique.

Même en usant d’un faux nom, pour échapper aux règles du protocole ou pour préserver sa liberté de parole, la CNIL, ou le haking éthique, veille et accompagne les particuliers à exercer leurs droits contre la calomnie. Les victimes sont épuisées et en colère. La faille à ce jour c’est Morya Farhan.

La chasse de la meute est ouverte.

Publié dans Uncategorized | 10 commentaires