Le discernement des apparences karmiques

Discerner certes, mais pas disjoindre. Ce qu’il faut, c’est juste savoir reconnaître, que l’individu ne peut pas toujours comprendre la leçon pour en obtenir le bénéfice tout de suite. Souvent il en trouvera une utilité plus tard quand il en aura un meilleur usage. La chose est stockée dans sa mémoire, et lorsqu’il meurt cette mémoire persiste.

Le karma est donc une affaire d’enseignement et de mémoire qui agit à court ou à long terme selon l’utilité. Et ainsi, de vie en vie, les gens perpétuent où résolvent leurs problèmes. C’est pourquoi il faut aussi comprendre que le travail de l’initié doit être une réalité incontournable pour l’accomplissement de l’œuvre. Toute création suppose une évolution de la forme antérieure. Notre expérience antérieure, la plus douloureuse fût-elle, nous indique qu’il y a une perpétuelle succession de vécus, et que par là je change, et que je change toujours ; aussi, quand je contemple mon image dans le passé, je me vois différent. Le temps a créé de l’altérité, le temps a engendré une métamorphose. Je ne garde du passé que certains moments, j’efface, j’oublie. L’espace temps est une métamorphose permanente de la vie. Le futur ne sera jamais la copie conforme de ce qui est maintenant.

Beaucoup de gens se croit inspirée par la Divinité, mais ne voit pas l’épreuve initiatique qui est intimement attaché à la Monade spirituelle. Cette ligature a pour conséquence l’incarnation et la migration des âmes, qui est une loi de l’univers ; elle détermine la variété des êtres et du monde.

Comprendre cela est essentiel pour découvrir son karma.

Attention, on ne peut pas s’initier soi-même, où par quelqu’un d’autre, sans une relation subtile avec une connaissance de la tradition ancienne où l’accent est mis sur le Vaste. La grande prêtresse du sixième niveau à beau le savoir, mais l’objet de son écriture consiste d’abord à enseigner l’obéissance. Elle regarde par la lorgnette de sa personne humaine et préfère une glorification de sa propre personne. Elle a perdu les dispositions d’un esprit favorable, voire complice, pour reconnaître explicitement le bien-fondé d’un échange. Son discernement ne fait que produire une illusion qui s’autorise à imposer sa foi à autrui.  Dommage elle a pourtant des grandes connaissances astrologiques, et une belle plume, mais du haut de sa chaire, quel mauvais caractère. Sa doctrine de l’infaillibilité c’est « j’ai toujours raison » Son prêche conduit directement au blâme de celui qui aurait un point de vue différent. Elle est exactement à l’opposé de l’humilité. Elle fonde par avance le désaccord et le conflit, puis qu’elle ne reconnaît pas, la possibilité d’un point de vue différent.

le 22/09/2018…………. ;-))

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s