Tout le monde commente et personne n’agit

Chroniques à la noix. Nombrilisme. Etalage de la violence. Vue plongeante dans les décolletés. Dérive quotidienne de l’insignifiance, reportages creux, le tout faisant partie d’un torrent d’informations de plus en plus inconsistant. Pour tout dire, tout le monde ne voie pas les mêmes choses; nous nous bornons le plus souvent à lire les étiquettes collées sur les rumeurs. C’est une époque qui se satisfait du complot. On préfère la dispute à la discussion.

Le sens de l’honneur a disparu et seul le culte de l’argent prédomine. Nous sommes passés de la démocratie à un régime oligarchique qui vénère la puissance de l’argent. Les citoyens finissent par devenir avares et cupides ; ils louent le riche, l’admirent et le favorisent. Cette pseudo-démocratie est illusoire et la ruse du système consiste justement à jouer sur cette ambiguïté, donnant à croire que vous n’êtes pas stupide, que vous contrôlez votre vie, et que vous avez un libre-arbitre tout en mettant systématiquement en place des stratégies contraires. Le sondage politique ne fait qu’amplifier les effets de démagogie. Les instituts de sondages ont transposé le marketing économique dans la politique, pour fabriquer un électeur qui n’est qu’un consommateur d’idées reçues. Les politiques sont devenus des mercenaires du capital grassement payés et font ce que leurs maîtres attendent d’eux. Le principal souci n’est plus de fournir du travail, mais de faire consommer. Tout le monde n’est pas travailleur, mais nous sommes tous des consommateurs.

La vérité, c’est que ce cirque ne fait que déshonorer la mission de la politique elle-même et son crédit. On cause en évitant tout ce qui a de l’importance. On alimente massivement le mental en créant une agitation constante qui empêche par avance toute réflexion, pour se cantonner dans des banalités à longueur de temps.

B.B  © Strasbourg le 14/11/14

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Tout le monde commente et personne n’agit

  1. Toujours aussi juste dans l’observation de notre triste société, sur le déclin…

  2. Lunesoleil dit :

    Je dirais plutôt chronique dans le choux, faut-il choisir la variété qu’on aime et se mettre d’accord pour le cuisiné à la bonne franquette 😀

    • BB dit :

      Oui Lune soleil, tu as bien raison. Les chroniques à la noix c’est aussi une recette de cuisine qu’on peut faire à la bonne franquette. En effet dans le choux, qui est à rapprocher du verbe échouer, on montre par extension qu’on est surchargé de problèmes……….Oui le bon cuisinier d’aujourd’hui est bien souvent influencé par ses contemporains. Il choisie ses chroniques à la noix qui vont laisser des traces dans l’imaginaire et qui feront ses choux gras……….Amicalement

  3. Bonjour BB, oui les chroniques sont de plus en plus explicites, loin de la réalité objective. Cette société est à bout de course, entre richesse et pauvreté, le gouffre se creuse et se creuse lamentablement, créant de plus en plus d’injustice, d’inégalité, et de manque d’amour. A force de vouloir nous endormir à coup de stupidités frivoles et insipides, la colère monte de plus en plus dans les cœurs et je crains qu’un débordement massif ne s’exprime sous forme de violence. Il faut bien comprendre que la colère actuelle devient de plus en plus justifiée par un manque de respect total envers ceux qui privilégient autre chose que l’argent dans leur vie personnelle. Et puis la justice sociale n’est plus à l’ordre du jour, l’égalité des êtres est bafouée à longueur de journée, et les grandes firmes retournent la tête des gens comme des crêpes. La fausse information, le détournement des choses gênantes, le contrôle des informations à ne pas mettre à la conscience de tous, fait qu’ON cherche à noyer les poissons scandaleux au détriment des vraies vérités. Bref tout le monde manipule tout le monde. Du coup personne ne sait plus ce qu’il en est vraiment! Dernièrement, un nombre incalculables de vidéos pornos à même été diffusées sur le site du Dalaï-lama! Nous sommes bien dans une époque qui se « nourrit » des complots comme tu le souligne, cher BB! L’honneur n’est plus, la moralité non plus et l’amour envers son prochain à toujours la côte dans les cabinets des psy de tous poils sauf dans la réalité quotidienne. Nous sommes enfoncés dans les stigmates d’une ère résolument « kali-yuga » aux plus profond des vestiges de la corruption, du profit et de l’argent roi! Les Maîtres de l’économie mondiale grassement payés, les PDGs des multinationales aux comptes bancaires dégoulinant de dollars placés dans des pays « amis », comme tu le dis, rien ne se perd, tout se vend, tout s’achète, rien n’est donné, rien n’est partagé! Tout le contraire de nous en fait! Mais, si les gens préfèrent mettre une bouteille d’apéritif à 50 euros sur leur table qui va leur faire du mal, plutôt que de dépenser pour un bijou spirituel du même prix qui leur ferait le plus grand bien, que pouvons-nous y faire? La destruction passe toujours avant la reconstruction. Les hommes sont ainsi fait, incorrigibles « gamins » immatures et compliqués, voir « complexe » dans tous les sens du terme! Consommer au moment de Noël est un vice pour beaucoup, une justification pour ceux qui luttent, un manque pour les pauvres! Le déclin n’a pas encore dit son dernier mot, j’en ai peur! Malgré tout, je sais que Noël sera encore très « consommateur » pour la plus part des gens, l’hypocrisie reste encore LA denrée la plus consommer dans le monde entier. Quelques mots pour faire style qu’on pense aux Noël des pauvres mais pas encore assez pour les inviter à sa table! L’égoïste aussi à ses limites, il veut bien manifester pour changer les choses mais pas payer pour les finaliser! C’est comme la politique qui nous installe des cures d’ austérité à longueur d’année dans tous les pays pendant qu’elle mange du caviar arrosé de champagne à tous les râteliers. La crise n’est pas « invité » chez monsieur tout le monde. Quand certains commandent leur repas de Noël chez Dalloyau pour la modique somme de 2500 euros pour une soirée entre amis, d’autres ne perçoivent que la moitié de cette somme pour faire le mois avec quatre enfants. Les écarts deviennent tout simplement spectaculaires, mais n’impressionnent même plus personne! Les habitudes changent parce qu’on dit aux gens « restez des bons moutons » calmes et dociles, ne vous révoltez pas, n’essayez même plus de vous opposer à ce qui vous choque, rentrer dans le rang, soyez des diables en puissance, droguez-vous, buvez de l’alcool surtout, manger de la merde en branches, soyez des abrutis finis, des apprentis couillons, des gros lards installés dans des canapés super luxe, des vacanciers endettés, des propriétaires enlisés pour 30 ans, ainsi vous serez continuellement des insatisfaits à satisfaire et nous on se fera un maximum de blés sur votre idiotie! Les Maîtres du monde ont encore beaucoup de marge devant eux pour exploiter la connerie humaine! Alors je sais, vous allez me dire que mon discours est un peu violent pour quelqu’un de bienveillant, plein de bonté et de générosité, mais mon constat sur les hommes est souvent très amer. Demandez aux femmes à l’heure actuelle, leur sentiments sur les hommes? N’en ont-elles pas marre de ne « voir » rien bouger/changer/modifier pour elles, depuis des lustres politiquement, sociologiquement, religieusement, parlant? Pas de places aux balcons pour les damaselles autre que dans les contes de fées! Les querelles sont toujours essentiellement masculines, entre coqs hardant, entre mecs musclé, entre mâles dirigeant, entre politiciens égoteux, entre révolutionnaires djihadistes, même les femmes se perdent actuellement entre leur Jule et leur mari! Que voulez-vous, la gente masculine n’est plus aussi reluisante qu’elle était, à l’heure actuelle les blasons ont perdu leur brillance, les beautés se sont défraîchit, les promesses ont perdu leur assurances et l’artificiel domine. Le viagra à même ses inconditionnels qui sauvent les apparences pour continuer à jouer les casanovas! Ceux qui « crient » souvent au scandale sont toujours les mieux lotis……..L’importance n’a plus d’importance puisque la banalité prend toute la place! La mode est aux « mauvais », aux « crasseux », aux « pouilleux », aux princes des ténèbres dirait LuneSoleil. Plus vous êtes mauvais plus on vous enscence! Alors continuez à boire du coca à Noël, ainsi vous participez à détruire les nappes phréatiques de la planète terre, et bientôt il n’y aura plus d’eau. Mangez du foi gras à noël, ainsi vous contribuez à la souffrance de tous ses canards qu’on engraisse et tue juste pour vous et en même temps militez pour la sauvegarde des animaux.N’oubliez surtout pas de manger du Nutella plein d’huile de palme que vous n’éliminerez jamais de votre organisme mais dont vous ferez les choux gras de vos futurs chirurgiens esthétiques. Il faut bien admettre que la liste de denrées « fêtes » est particulièrement longue, comme le saumon d’atlantique d’élevage extrêmement dangereux pour votre santé et celle de vos proches. J’irais bien jusqu’à vous dire que la planète terre n’en peut plus de toutes vos conneries. J’oserais même vous dire, que si vous continuez malgré ses nombreuses remises à l’ordre depuis 2004, qu’elle va vraiment finir par venir semer une grosse zizanie chez vous, mais vous ne me croiriez pas! Alors, je préfère me retirer jusqu’à ce que les êtres comprennent (prise-de-conscience-majeure) qu’ils sont ACTEUR créateur de leur vie. En participant à sauver la terre, en préservant mère nature, ils sauvent en même temps leur propre NATURE profonde, leur corps, leur cœur, et leur esprit essentiel! Mais sont-ils déjà assez « spirituel » pour me comprendre? Moi je sais que je suis liée à eux comme ils sont liés à moi, je sais que nous sommes UN ensemble, je sais que leur choix me concerne, comme mon choix les concerne. Personnellement j’ai choisi, à leur tour de faire un effort là où il faut et pas là où on leur impose. Parce qu’au final, il faudra payer d’une manière où d’une autre! Bon week-end à tous, j’espère ne pas avoir été trop longue cher BB, mais pour ma défence, cela fait un petit moment que je ne suis pas venue échanger avec toi alors du coup je me suis rattrapée. Amicalement…….comme d’hab! Véronique-Arlette le 13.12.2014

    • Yeux ouverts dit :

      Laisser faire l’intolérable, c’est l’approuver n’est ce pas Véronique-Arlette…….. Alors voilà je n’accepte plus l’esprit tordu, la mauvaise foi, et les coups bas que tu fais ailleurs sur la toile…… Dire du mal pour exister c’est de la médiocrité humaine de la pire des manières qui soit…… Alors fait attention parce qu’à la longue les masques collent à la peau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s